Le rosier, sentinelle de la santé de la vigne

Nous avons planté une trentaine de rosiers dans la parcelle; ce n'est pas uniquement à des fins esthétiques.
Ils nous préviendront de l'éventuelle contamination de la vigne.
Les rosiers ont été plantés à chaque extrémité des rangs
 



























Le rosier est très sensible aux différents champignons ,tels l’oïdium  ou le mildiou , ainsi qu’aux pucerons. Bien qu’il ne s’agisse pas des mêmes souches que celles qui attaquent la vigne, la présence de ces pathogènes sur les rosiers permet  au vigneron d'anticiper les traitements.

Le mildiou est un champignon parasite qui affecte la vigne. Une plante infectée présente des taches huilées sur la face supérieure des feuilles et un feutrage blanc sur la face inférieure.

L'oïdium est aussi un champignon qui s'attaque à la feuille des végétaux. Les feuilles sont recouvertes de mycélium blanc, à l'apparence d'une poudre blanche, sur les deux faces. La feuille s'enroule, se dessèche. Privée de possibilité de synthétiser la chlorophylle , la plante végète.

Jadis le rosier avait un coté pratique car le labour et généralement le travail du sol se faisaient à l'aide d'un cheval. Il n’était pas rare qu’en tournant en bout de rang, le quadrupède n’arrache un pied de vigne ou un piquet. Aussi la plantation de rosiers et ses fleurs aux couleurs très visibles en bout de rang incitaient très efficacement l’animal à effectuer un virage plus large, entraînant la charrue bien hors du rang, et à mieux « viser » au moment d’entrer dans le rang suivant.
Leur présence est possible en absence de désherbage chimique.

 
Nous avons rencontré un pépiniériste à Doué la Fontaine que nous vous recommandons. Il nous a conseillé sur le porte greffe par rapport à la nature du sol

PEPINIERS DESSEVRE
24 route de Montreuil
49700 Doué la Fontaine
Tél : 06 86 67 60 27
dessevre.pepinieres@orange.fr