Après les poules, les lègumes


L’ancienne génération  de vignerons du bourgueillois vivaient de  polyculture et d’élevage. Ils  cultivaient des légumes dans leurs vignes et élevaient des volailles. Aujourd’hui ce n’est plus le cas à Ingrandes-de-Touraine, commune dynamique,  où des  pommes de terre ont été plantées cette semaine en inter-rang. Pour l’instant, c’est un essai, 3 rangs ont été planté.  Mais si cela fonctionne bien, plusieurs rangs seront plantés l’année prochaine.
Nous entendons de plus en plus via les médias, parler ''d'agroécologie " et '' d'agroforesterie '' . Nous nous engageons  dans cette démarche.

A ce jour, nous avons réunis sur la même parcelle : de la vigne, des volailles et maintenant des pommes de terre de variété Carrera.
 


La méthode d’agriculture appliquée actuellement s’appelle  l’agrosylvopastoralisme. Celle-ci  concilie les arbres, la production végétale et la production animale

En associant vigne- volailles et légumes, l'agrosylvopastoralisme contribue à limiter l'érosion et au maintien de la biodiversité dans la vigne.


 

Les volailles mangent l’herbe, et insectes dans la vigne. Elles vont ensuite restituer ce qu’elles ont mangé sous forme de matière organique  (azote, phosphore, potassium) qui sont bénéfiques aussi bien  à la vigne qu’à la pomme de terre.