" la nature et tout ce qui grandit,
la paix et tout ce qui s'épanouit,
tout ce qui fait la beauté du monde est fruit de patience,
demande du temps,
demande du silence,
demande de la confiance." Hesse.

dimanche 12 septembre 2021

Le projet suivant


Je tiens à répondre dans un premier temps à de la Nouvelle Republique  ( 6 juillet 2021;  concernant ma recherche de terres agricoles. Ce dernier expliquait très clairement les difficultés auxquelles je suis confronté malgré mon extraordinaire intégration dans le territoire. Mon élevage a vu le jour en 2017 et j’ai toujours eu comme principal objectif de m’intégrer pleinement dans l’environnement qui m’entoure. Mes parents, Olivia et Vincent Simon, restaurateur à Ingrandes de Touraine, ont récemment reçu une étoile verte au guide Michelin. Nous avons toujours eu, ensemble, la volonté de faire vivre le territoire. Mes produits sont également labélisés « C du centre », ils sont tous élaborés à partir de matières premières provenant de la région centre. Depuis mes débuts il y a seulement quatre ans, j’ai toujours privilégié le local. Les céréales pour nourrir mes animaux sont achetés localement et mon circuit de vente est particulièrement bien développé dans la région puisque vous pouvez retrouver mes produits à Bourgueil, Langeais, Chinon, Chenonceaux, Fondettes, Saint Nicolas de Bourgueil, Loches, Tours, Rigny-Ussé, Candes Saint Martin, Neuillé Pont Pierre, Amboise, Monnaie et dans différents restaurants en Touraine, le Maine et Loire et aussi dans la région Parisiennes ! Je participe à des évènements locaux où je suis régulièrement invité comme à Vignes Vins Rando à Saint Nicolas de Bourgueil. J’ai également choisi, cette année à l’occasion de la semaine de l’agriculture en juin, d’ouvrir les portes de mon élevage pour expliquer mon métier et ma philosophie. J’ai d’ailleurs participer au marché de producteurs d’Ingrandes de Touraine

L'article le la Nouvelle Republique du 11 septembre, m'amène à devoir réagir : 

Le collectif qui s’est créé en réaction à mon projet n’a jamais pris contact avec moi. Je ne suis pas du tout au courant de la pétition ni de quoi il s’agit. Je tiens à rappeler que je suis un éleveur professionnel. J’ai fait des études afin de me former à ce métier et j’ai obtenu mon BTS production animal, mon certificat de spécialisation ‘’conduite d’un élevage avicole’’ et mon certificat de spécialisation ‘’ hygiène et traçabilité des produits fermiers ‘’ Il faut savoir aussi que nous sommes suivis et encadrés par des professionnels tel que la DDPP et la chambre d’agriculture. Dans la réalité d’un élevage avicole, la mortalité existe. Sur mon élevage le taux de mortalité est de 3%, ce qui correspond à la moyenne dans un élevage en plein air à l’échelle national. Et je m’attache, par mes pratiques d’élevage, à ce que ce taux reste le plus bas possible. Malheureusement je n’atteindrai jamais les 0% puisque les volailles ne sont pas immortelles.


Un projet à Ingrandes de Touraine, existe . 


Je compte cloturer une surface de terrains agricoles, qui seront bientot achetés. Je cloturerai les parcelles, et des haies et des arbres seront plantés pour la biodiversité et le bien-être des Géline de Touraine  .

 Le nombre de volailles et la surface du bâtiment dépendra de la surface agricole obtenues. 


L'élevage qui sera mis en place , respecte la reglementation en vigueur, ( voir RSD article Nouvelle Répuiblique 37  11 septembre 2021  )